[ALEA] Conférence par Eric Picholle le 1er juin

Grand public
Pôle événementiel
28/05/2021

Conférence : Individuation, (in)discernabilité et (in)égalités dans la « seconde révolution quantique »

Par Eric Picholle est physicien au CNRS, dans le groupe Photonique et Information Quantiques de l’Institut de Physique de Nice. Il est également responsable de l’axe « Histoire des Idées, des sciences et des pratiques » de la MSHS sud-est.

Répondant : Daniel Hennequin est physicien, chercheur au CNRS, au laboratoire PhLAM (Physique des Lasers, Atomes et Molécules) de l’Université de Lille. Il est président de la commission Culture Scientifique de la Société Française de Physique et président de la section Hauts-de-France de la Société Française de Physique.

Dans les années 1930, des chercheurs ne peuvent admettre que la mécanique quantique soit considérée comme une théorie achevée, alors qu’elle admet un principe d’indétermination qui fixe son domaine de validité. Ils l’estiment incomplète : des « variables cachées » resteraient à découvrir. Parmi eux, Einstein, Podolsky et Rosen imaginent une « expérience par la pensée », le paradoxe EPR, destinée à restaurer un point de vue réaliste. En 1964, John Bell établit que, dans certaines conditions, les prédictions de la mécanique quantique et celles de la thèse réaliste se contredisent. Il fournit une quantification – les inégalités de Bell - qui doit permettre de choisir entre ces deux propositions. En 1982, Alain Aspect parvient à mener des expériences dans lesquelles les inégalités de Bell sont violées, violation démontrée dans un contexte plus général par le projet de science participative « Big Bell Test ». Ceci met fin à l’hypothèse des variables cachées : parmi les présupposés fondant le réalisme d’Einstein, il s’en trouve au moins un qui est illégitime.

Gratuit dans la limite des places disponibles.
Le port du masque et le respect des gestes barrières sont obligatoires au sein du learning center, assis ou en circulation.

Pour suivre cette conférence à distance, rendez-vous sur le site de l’association L’Esprit d’Archimède