Micro et casque

Revue de podcasts (n° 2)

Lilliad vous propose une sélection de podcasts pour enrichir votre veille professionnelle en gestion et administration des entreprises.

Vous pouvez retrouver ici la première édition des revues de podcasts.

 

Les grands patrons ont-ils un devoir d’exemplarité ?

Au même titre que les hommes politiques, les dirigeants des grandes entreprises doivent-ils être irréprochables ? Jusqu’où pousser cette logique de moralisation ?

Stéphane Richard est bien parti pour un 3ème mandat à la tête d’Orange. L’Etat soutient la candidature de l’actuel patron de l’opérateur téléphonique. Mais s’il est reconduit, rien ne dit que Stéphane Richard ira au bout de ce 3ème mandat. Il est en effet renvoyé en correctionnelle pour ‘’complicité d’escroquerie’’ et ‘’complicité de détournement de fonds publics’’, dans l’affaire de l’arbitrage Tapie. Or Bruno Le Maire a prévenu : ‘’Pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l’Economie, les règles du jeu doivent être claires : s’il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant’’. 

On croirait entendre sa collègue de la Culture, Françoise Nyssen, à propos du PDG de Radio France, Mathieu Gallet. Ce dernier a été condamné à un an de prison avec sursis, pour favoritisme, dans le cadre de ses précédentes fonctions, à l’INA. Réplique de la ministre : ‘’Les dirigeants d’entreprise publiques ont un devoir d’exemplarité. Un dirigeant d’entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n’est pas une attitude acceptable’’.

Dans les deux cas, c’est en raison du caractère public des sociétés concernées que l’exemplarité de leurs dirigeants est exigée. Cette logique doit-elle concerner l’ensemble des chefs d’entreprise ? La moralisation de la vie publique s’adresse-t-elle aussi au monde économique ? 

En + :

Pesqueux Yvon, L’éthique et l’entreprise, Paris : L’Harmattan, 2016, 376 p.

Cote : Lilliad, Sciences appliquées et gestion 658.001 ETH

 

C’est mon boulot

«C’est mon boulot» est un rendez-vous quotidien d’actualité diffusé du lundi au vendredi sur Franceinfo. Chaque jour Philippe Duport aborde un aspect de la vie au travail (risques psycho-sociaux, gestion des ressources humaines, droit du travail…) et ses évolutions. Voici quelques exemples de ses dernières chroniques : Les entreprises envahissent les espaces de coworking, Plus d’un tiers des emplois automatisés en 2030 ou encore La reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle.

En + :

Allais Juliette, Goutman Didier, Trouver sa place au travail - Trouver du sens, se sentir reconnu et se réaliser, Paris : Eyrolles, 2012, 226 p.

Cote : livre en ligne (accessible uniquement aux membres des facultés des sciences et technologies ainsi que des sciences économiques et sociales de l’université de Lille)

Bidet Alexandra, L’engagement dans le travail : qu’est-ce que le vrai boulot ?, Paris : Presses universitaires de France, 2011, 416 p.

Cote : Lilliad, Sciences humaines 306.36 BID

 

Génération XX

GENERATION XX est un podcast de conversations avec des femmes qui entreprennent. Chaque épisode vous permettra de découvrir des parcours et des personnalités différents. Pas de modèles à suivre ni de recette miracle pour réussir mais de quoi s’inspirer pour mener à bien ses projets et croire en ses idées.

En + :

Chapman Sophie-Charlotte, Le guide des entrepreneuses créatives, Paris, Eyrolles, 2015, 175 p.

Cote : Lilliad, Sciences appliquées et gestion 658.11 CHA

Clavel Frédérique, Entrepreneuse, pourquoi pas vous ?, Paris, Eyrolles, 2017, 191 p.

Cote : Lilliad, Sciences appliquées et gestion 658.11 CLA

 

David avec Goliath : les clés de la Relation Start-up / grand groupe !

David SARDAS, Responsable Innovation et Digital, Crédit Agricole Assurances, est intervenu le 29 mars 2017 à l’Université Paris-Dauphine, dans le cadre du cycle des séminaires « Innover en management » du Cercle de l’innovation.

Jean de La Fontaine écrivait « On a souvent besoin d’un plus petit que soi » en parlant du Lion et du Rat, il en va de même entre les grands comptes et les start-up. Pour les grands comptes l’innovation, plus qu’une mode, est devenue un impératif afin de leur permettre de s’adapter aux changements radicaux de leur environnement.

Pour les start-up ce partenariat avec des grands comptes est tout aussi essentiel car source de crédibilité et un formidable moyen d’accéder au marché. Seulement, la réalité de cette relation n’est pas aussi évidente : incompréhensions, rapport au temps inversé, processus différents, exigences de trésorerie incompatibles, etc.

On constate un véritable choc des cultures lorsqu’il s’agit de faire travailler ensemble « David et Goliath ». La réussite d’un tel partenariat nécessite une bonne dose de disponibilité, d’équilibre dans la relation, de transparence, de respect et d’écoute mais aussi de prise de risques.

En + :

Beaufort Viviane, Génération #startuppeuse ou la nouvelle ère, Paris, Eyrolles, 2017, 167 p.

Cote : Lilliad, Sciences appliquées et gestion 658.11 BEA

Bourguignon Sébastien, Portraits de startupers, Paris, Maxima, 2017, 350 p.

Cote : Lilliad, Sciences appliquées et gestion 658.11 BOU