Prix et médailles

Laure Saint-Raymond, lauréate du prix Bôcher 2020 décerné le 21 novembre 2019

Laure Saint-Raymond a été distinguée par le prix 2020 pour ses contributions transformatrices à la théorie cinétique, à la dynamique des fluides et au sixième problème de Hilbert sur « le développement mathématique des processus limites… qui mènent de la vision atomiste aux lois du mouvement de la continuité ».

 

Le prix Bôcher, fondé par l’American Mathematical Society en 1923 en mémoire de Maxime Bôcher, récompense une publication remarquable de recherche en analyse parue dans les six années écoulées.

Najib Idrissi, ancien doctorant de l’Université de Lille au Laboratoire Painlevé, est lauréat du cours Peccot 2019-2020 du Collège de France. Plus d’info Ici

 

Mars 2019 : le prix Abel 2019 a été décerné à Karen Uhlenbeck. 

Ses travaux ont participé à la création de l’Analyse géométrique, un domaine mathématique combinant analyse, équations aux dérivées partielles ainsi que géométrie et topologie.

 

 

La prestigieuse distinction a été décernée mercredi 1er août, à Rio de Janeiro, au Brésil. Le Kurde iranien Caucher Birkar, l’Allemand Peter Scholze, l’Italien Alessio Figalli et l’Indo-australien Akshay Venkatesh ont été récompensés pour leurs travaux en mathématiques

 

 

 

 

Mars 2018 : le prix Abel 2018 a été décerné à Robert P. Langlands. Il est le fondateur d’un programme qui porte son nom, et qui vise à établir des liens entre la théorie des nombres et l’analyse harmonique

 

 

Novembre 2017 : Le prix Fermat a été décerné conjointement à Simon A. Brendle (Columbia University, New-York, USA) et à Nader Masmoudi (Courant Institute of Mathetmical Sciences, New-York, USA)

5 octobre 2017 : Prix Marie Heim-Vögtlin 2017 à une chercheuse de l’Université de Zurich. La mathématicienne Mathilde Bouvel, 34 ans, a été récompensée pour ses travaux en combinatoire.

21 septembre 2016 : La Médaille d’or du CNRS est attribuée à Claire Voisin pour ses contributions majeures en géométrie algébrique complexe.

Bibliographie Ici

 

en mars 2016 : Le prix Abel est décerné à Andrew Wiles pour pour « son éblouissante démonstration du dernier théorème de Fermat en utilisant la conjecture de modularité sur les courbes elliptiques semistables, ouvrant une nouvelle ère en théorie des nombres. »